cantonnement

cantonnement [ kɑ̃tɔnmɑ̃ ] n. m.
• fin XVIIe; de cantonner
1Action de cantonner des troupes. bivouac, campement, logement. Cantonnement chez l'habitant. Troupes en cantonnement.
2Lieu où cantonnent les troupes. Prendre ses cantonnements. quartier. Choix d'un cantonnement. castramétation.
3Ch. de fer Fractionnement d'une ligne en plusieurs cantons. Admin. Partie de forêt délimitée.
4dr. Limitation à certains biens des droits d'un créancier.

cantonnement nom masculin Établissement temporaire de troupes dans un lieu habité ; lieu où cantonne une troupe. Fait de se cantonner, d'être cantonné dans un domaine : Il ne supportait pas ce cantonnement dans des tâches subalternes. Limitation à certains biens des droits et sûretés en faveur d'un créancier. Système d'espacement des trains de même sens, destiné à éviter les rattrapages et consistant à fractionner la ligne en plusieurs cantons dont l'entrée est protégée par un signal d'arrêt. ● cantonnement (expressions) nom masculin Cantonnement téléphonique, système de cantonnement dans lequel les postes successifs sont reliés entre eux uniquement par téléphone. ● cantonnement (synonymes) nom masculin Établissement temporaire de troupes dans un lieu habité ; lieu où...
Synonymes :
- quartiers

cantonnement
n. m.
d1./d Installation temporaire de troupes de passage dans une localité; localité où des troupes sont cantonnées.
d2./d Action de diviser un terrain en parcelles délimitées; chacune de ces parcelles.

⇒CANTONNEMENT, subst. masc.
I.— [Correspond à cantonner]
A.— TECHN. MILIT. Action d'installer des troupes ou de s'installer temporairement dans un lieu déterminé. Cantonnement d'étape :
1. ... le 4e bureau proposait encore de ne plus régler à l'avance le dispositif exact de débarquement; celui-ci serait déterminé par les commissions régulatrices et les officiers de cantonnement dans la zone d'action des gares régulatrices.
JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 188.
P. méton.
1. Lieu où une troupe s'est installée temporairement :
2. J'ai rencontré le colonel Lanusse comme il venait de débarquer dans un cantonnement de repos, un petit village souriant au bord des vallons tourmentés de l'Argonne.
BORDEAUX, Les Derniers jours du fort de Vaux, 1916, p. 174.
2. Troupes cantonnées installées temporairement dans un lieu déterminé. Nous arrivâmes à Rixheim (...) et nous trouvâmes le cantonnement dans la joie (ERCKMANN-CHATRIAN, Histoire d'un paysan, t. 1, 1870, p. 511).
B.— Au fig., peu usité. Action de se renfermer, de s'isoler :
3. ... les différences locales [dans la liturgie] sont presque toujours plus ou moins mauvaises ... parce qu'elles tiennent au cantonnement et à l'esprit particulier, ...
J. DE MAISTRE, Du Pape, 1819, p. 126.
II.— [Correspond à canton] Espace limité, réservé à certains usages. Cantonnement de pêche. Portion de rivière dont la pêche est affermée. Cantonnement de bestiaux. Partie de terrain réservée à des bestiaux malades. Cantonnement forestier. ,,Portion de forêt que l'État ou un propriétaire abandonne définitivement à un usager pour remplacer, par une propriété limitée, un droit d'usage général`` (Ac. 1878-1932) :
4. ... réunion en assemblée annuelle des fermiers des divers cantonnements d'une même rivière ou d'un même canal, ou même de plusieurs rivières ou canaux d'un même bassin, pour émettre des vœux ou formuler des propositions sur les améliorations susceptibles d'être introduites, soit dans le repeuplement des cours d'eau, soit dans l'exploitation de la pêche, ...
Code de la pêche fluviale, 1875, p. 165.
5. Battues de lapins. Au contraire du mode de chasse qui précède, les lapins doivent être cette fois d'une abondance certaine. Ces battues (...) sont effectuées en période de fermeture au cours des mois d'hiver, alors que le trouble et le dérangement qu'elles apportent dans le cantonnement des autres gibiers sont moins sensibles.
F. VIDRON, La Chasse en plaine et au bois, 1945, p. 47.
Spéc., CH. DE FER. Fractionnement d'une ligne en plusieurs cantons ou sections, dont l'entrée est protégée par un sémaphore :
6. L'exemple de l'Angleterre, où le « block system » absolu est d'un emploi général, démontre... que... ce cantonnement est compatible avec l'exploitation des lignes les plus chargées.
Ch. BRICKA, Cours de ch. de fer, t. 2, 1894, p. 178.
Poste de cantonnement. Poste situé à chaque extrémité d'une section de voie et comportant des signaux. Appareil de cantonnement (cf. ZOLA, La Bête humaine, 1890, p. 32) :
7. ... un poste de cantonnement, une de ces cabanes de planches, établies tous les cinq ou six kilomètres et reliées par des appareils télégraphiques, afin d'assurer la bonne circulation des trains.
Ch. ZOLA, La Bête humaine, , 1890 p. 31.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1835-1932. FÉR. Crit. t. 1 1787 propose la graph. cantonnement. Étymol. et Hist. Début XVIIIe s. fig. « action de vivre cantonné, retiré » (SAINT-SIMON, Mémoires, t. 25, p. 269 ds ADAM, p. 45), emploi isolé; 1752 milit. (Trév. Suppl. : Cantonnement. C'est un repos qu'on procure aux troupes en differens villages contigus); 1832 (RAYMOND : Cantonnement [...] Partie d'un terrain qu'on désigne aux bestiaux malades, dont ils ne peuvent être écartés sans une permission des autorités locales); 1845 dr. (chasse, pêche, eaux et forêts) « limitation d'un usage auparavant exercé sur une échelle plus étendue » (BESCH.). Dér. de cantonner; suff. -ment1. Fréq. abs. littér. :157. Bbg. DUCH. 1967, § 44.3.

cantonnement [kɑ̃tɔnmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1752; fig. « fait de vivre cantonné, retiré », déb. XVIIIe; de cantonner.
1 Action de cantonner des troupes. Bivouac, campement. || Mettre des troupes en cantonnement. Installation, logement. || Prendre ses cantonnements. Quartier.
1 L'oberleutnant (…) était arrivé la veille par le train de vingt-trois heures cinquante pour assurer le cantonnement des troupes et le logement des officiers.
Francis Carco, les Belles Manières, p. 9.
(1752). Lieu où cantonnent les troupes. || Choix d'un cantonnement. Castramétation.
Installation chez l'habitant de troupes, de matériel militaire ( Réquisition).
Par métonymie. Les troupes cantonnées. || Cette nouvelle a mis le cantonnement en effervescence.
2 (1845). Techn. (Eaux et Forêts). Circonscription forestière placée sous la responsabilité d'un Inspecteur des Eaux et Forêts, appelé chef de cantonnement.
Fig. Opération par laquelle le propriétaire d'une forêt grevée d'un droit d'usage abandonne à l'usager la propriété d'une partie de cette forêt, pour libérer le reste de toute servitude. || Racheter un droit d'usage par cantonnement.
Cantonnement de pêche : portion de rivière dont la pêche est louée par affermage.
(1832). || Cantonnement des bestiaux : partie d'un terrain réservée à des bestiaux malades.
3 Techn. (ch. de fer). Division en cantons (2.) ou sections.Poste de cantonnement, situé à chaque extrémité d'une section de voie et renfermant des signaux.
2 Sous le jour finissant, de l'autre côté de la voie, on apercevait son mari, Misard, dans un poste de cantonnement, une de ces cabanes de planches, établies tous les cinq ou six kilomètres et reliées par des appareils télégraphiques, afin d'assurer la bonne circulation des trains.
Zola, la Bête humaine, p. 39.
4 Dr. Limitation à certains biens du débiteur (des droits d'un créancier). || Cantonnement d'une saisie.
5 Fig. et rare. Fait de se cantonner, de se limiter.Absolt. || Le « cantonnement et (…) l'esprit particulier » (J. de Maistre).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cantonnement — CANTONNEMENT. s. masc. État des troupes cantonnées, ou lieu dans lequel elles se cantonnent. Quartiers de cantonnement …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Cantonnement — (fr., spr. Kangtonnmang, Cantonnirung,), die einstweilige Verlegung von Truppen im Kriege od. Frieden in einen gewissen Landestheil, wo Städte u. das platte Land belegt werden, in Quartiere (Cantonnirungsquartiere). C s treten im Kriege ein, wenn …   Pierer's Universal-Lexikon

  • CANTONNEMENT — n. m. état des troupes cantonnées. Quartiers de cantonnement. Mettre des troupes en cantonnement. être en cantonnement. Il se dit aussi du Lieu dans lequel les troupes cantonnent. Choisir de bons cantonnements. Rentrer dans ses cantonnements. Le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Cantonnement — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cantonnement (CRS) Un cantonnement est le siège administratif et le lieu de résidence d une compagnie républicaine de sécurité (CRS). Cantonnement (chemin …   Wikipédia en Français

  • CANTONNEMENT — s. m. État des troupes cantonnées, ou Lieu dans lequel elles se cantonnent. Quartiers de cantonnement. Mettre des troupes en cantonnement. Être en cantonnement. Choisir de bons cantonnements. Rentrer dans ses cantonnements. Le général a visité… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • cantonnement — (kan to ne man) s. m. 1°   Action de cantonner des troupes ; emplacement où les troupes sont cantonnées. On ordonna le cantonnement des troupes. Rentrer dans ses cantonnements.    Fig. •   C était un temps de faiblesse, d effervescence de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Cantonnement Téléphonique — Le cantonnement téléphonique est le système de cantonnement de base pour l espacement des circulations ferroviaires. Il tire son origine de mode de cantonnement télégraphique, et fait l objet de procédures et réglements très précis. L Etat a été… …   Wikipédia en Français

  • Cantonnement Assisté Par Informatique — La Capi, ou Cantonnement Assisté Par Informatique, est un système de cantonnement ferroviaire, utilisé pour renforcer la sécurité du cantonnement téléphonique Ce système est employé sur les lignes à très faible trafic, où l installation d un… …   Wikipédia en Français

  • Cantonnement Forestier — En France pendant le Moyen Âge et l Ancien Régime, le cantonnement forestier est un droit seigneurial concernant les forêts. Dans une forêt sur laquelle pèsent des droits d usage (affouage, glandée ...) au profit des communautés d habitants, le… …   Wikipédia en Français

  • Cantonnement téléphonique — ● Cantonnement téléphonique système de cantonnement dans lequel les postes successifs sont reliés entre eux uniquement par téléphone …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.